Démenti et honnêteté politique.

Publié le par comité NPA Loire Nord

Réponse à l’article du 16 novembre dernier dans la rubrique « régionales » intitulé : les communistes pour un front de gauche 2010 reprenant les déclarations de Marie-France Vieux-Marcaud vice-présidente PCF du Conseil Régional en charge des lycées.

Il s’agit de rassurer Marie-France Vieux-Marcaud , le NPA dans la Loire partage avec le PCF la même volonté d’une union des forces de gauche afin de constituer une liste commune dont les futurs élus mèneront au sein de la région des actions en cohérence avec le programme que la gauche radicale défend.

 

Pour ce qui concerne les propos de MF VM : « …les militants du NPA ne veulent pas entendre parler du parti socialiste. » et bien il s’agit d’une affirmation particulièrement injuste, en effet le NPA est au contraire très attentif au discours du PS, mais également aux actions menées par celui-ci dans le cadre de la région Rhône-Alpes.

Ainsi le NPA et  bon nombre de ligériens, après avoir écouté le PS et constaté dans les actions menées à l’initiative de la région par M. QUEYRANNE qu’il y avait une grande différence entre le discours et les actes, si bien que nous pouvons tous constater que nos concitoyens montre aujourd’hui une défiance de plus en plus grande vis à vis des élections, constatant avec clairvoyance que « la gauche ou la droite, c’est la  même politique menée ».

 

Alors que reproche-t-on au NPA ? effectivement sans ambigüité pour ces régionales, le NPA souhaite une union de l’ensemble des forces de  la vraie gauche qui s’engage sur un programme réellement de gauche, et qui est déterminé à respecter son électorat en mettant tout en œuvre pour que ce programme soit mis en place en Rhône-Alpes dans la mesure où nous serions dans un rapport de force suffisant pour pouvoir le faire.

 

Cette union, est la seule à pouvoir proposer une alternative concrète à la gestion libérale de notre région et donne l’espoir à bon nombre de nos concitoyens qui jusqu’à maintenant n’avait que le choix d’un « blanc bonnet ou bonnet blanc » , alors  effectivement les élus NPA n’ont pas vocation à se rendre complices en travaillant avec le PS pour mettre en place dans la région, des mesures qui consistent à nous faire payer les crises successives, en renforçant les aides financières de la région aux entreprises privées qui profite de cette manne pour se restructurer et délocaliser aux frais du contribuable, à donner aux lycées privés et aux centres de formation privés des subventions au détriment du secteur public, de relayer la politique de M. Sarkozy en favorisant des emplois territoriaux précaires et malheureusement cette liste n’est pas exhaustive.

Néanmoins, que MF VM et nos électeurs se rassurent, à chaque fois que nos élus NPA dans le cadre de l’union, seront en position de pouvoir mettre en place le programme que nous défendons ensemble il n’hésitera pas à « mettre les mains dans le cambouis ».

Pour autant si notre représentation collective est minoritaire au sein de la région, nos élus ne manqueront pas de se battre sans relâche pour faire entendre nos propositions et de dénoncer les compromissions d’un PS, ou d’autres qui abandonneraient à nouveau leurs engagements de parti à gauche.

Ceci étant précisé, le NPA continue, dans la Loire et dans la région, avec bon nombre d’organisations politiques de gauche à mettre en place cette union que nous devons à nos concitoyens afin qu’ils puissent enfin disposer d’une réelle alternative politique dans notre région.

Publié dans Vie du Comité Local

Commenter cet article