Sans papiers en Marche pour la Régularisation !

Publié le par comité NPA Loire Nord

APPEL à Soutien !

 

A Nice les 31 mai et 1er juin se tient un sommet pour commémorer le cinquantième anniversaire des indépendances des pays Africains.


Les Collectifs de sans papiers réunis dans le Ministère de la Régularisation de Tous les Sans Papiers ont décidé de marcher de Paris à Nice pour réclamer la régularisation des sans papiers qui vivent et travaillent en France.


Beaucoup d’entre nous viennent des pays africains qui ont gagné leur indépendance en 1960.


Malheureusement le colonialisme de la France qui avait abondamment pillé nos ressources, utilisé nos peuples comme réservoir de main d’oeuvre a continué sous la forme de rapports néocoloniaux.


Nos pays ne se sont pas développés et nous avons du migrer pour nourrir nos familles.


L’agriculture exportatrice européenne et le mode de développement des pays riches qui a accéléré un réchauffement climatique qui dans les pays subsahariens a diminué les pluies des moussons ont contraint les paysans de nos pays africains à fuir les campagnes, aller végéter dans les villes ou migrer vers l’Europe.


Le gouvernement français est responsable de cette situation, trop souvent les gouvernements africains sont complices de cette politique. Ainsi les Accords de réadmission signés par trop de pays organisent avec l’Europe forteresse de la directive de la honte « la chasse aux migrants » et leur expulsion.


Assez de ces traitements indignes !
Gouvernements africains arrêtez de collaborer !
Gouvernement français, régularisez les sans papiers !


Nous appelons toutes les associations et organisations à soutenir et accueillir les marcheurs qui durant le mois de Mai iront de Paris à Nice.
Pour organiser le soutien à la Marche des sans-papiers nous vous invitons à une réunion Rue Baudélique le Mercredi 7 avril à 19h.


Le MRTSP
Ministère de la Régularisation de Tous les Sans papiers
« Commission d’Organisation de la Marche Paris/Nice 2010 »

Publié dans RESF

Commenter cet article

girard Vincent 05/05/2010 23:36


L'immigration massive est la mise en concurrence des peuples sur le marché du travail mondialisé.

Il s'agit d'un concept neo libéral, paradoxalement défendu par la gauche trotskyste émotionnelle et démarxisée.

Une gauche qui a abandonné les catégories marxistes sérieuses pour lui préférer les catégories abstraites que sont les "jeunes", les "femmes", "l'autre", "l'immigré".
Ces catégories étant des universaux désincarnés et généralistes, qui d'un point de vue socio-économique, ne désignent rien.

Elles incarnent le droit de l'hommisme abstrait.

Cette immigration prétend souvent se défendre et se justifier en usant d'une logique de la réparation : La France aurait colonisée l'Afrique et devrait aujourd'hui accepté d'être colonisé en
retour, par des travailleurs venus d'Afrique.

Les immigrationnistes oublient que l'histoire de la colonisation est une histoire de gauche. Ce n'est aucunement le peuple de France qui a voulu la colonisation, mais la gauche mondaine de l'époque
! Tout comme celle qui aujourd'hui n'hésite pas à aller contre l'intérêt des ouvriers de France, pour satisfaire ses lubies acceuillantes.

Le peuple d'aujourd'hui n'a pas à se voir imposer la présence d'une concurrence déloyale faisant pression sur les salaires à la baisse.

La politique migratoire d'un pays n'a pas à se décider à l'extérieur de ses frontières et contrairement à ce que pense cette fausse gauche, les peuples du monde souhaitent conserver leurs
différences et donc leurs frontières

De plus lorsqu'on veut bien regarder la réalité en face, nombre de ces immigrés viennent avant tout pour bénéficier du système social français. L'association "Contribuables associés" a de plus,
amplement démontré que le coût de l'immigration était largement surpérieur à ce que cette dernière rapporte.

Il suffit de s'intéresser au rapport qu'elle a publiée

Marx voyait l'immigration comme l'armée de réserve du grand capital, mais elle constitue également LE moyen le plus sur de parvenir à terme au démantellement des nations, voulue par le neo
libéralisme internationale.

Or la nation (concept français et de gauche), est précisément la seule entité capable de s'imposer face au nouvel impérialisme mondialisé.

Défendre l'installation de ces immigrés, qu'ils soient africains ou autres (qui sont eux, tout à fait patriotes voir nationalistes) signifie lutter POUR le MEDEF et non pas contre

Madelin, Seillière, Zapatero et même Sarkozy sont en réalité POUR l'immigration massive ou immigration de substitution qui permet de faire reculer les acquis sociaux.

Une certaine gauche trotskyste (celle qui a toujours su trahir la révolution) a fait des immigrés, son peuple élu. Elle rêve que ce peuple d'arrivants lui permettra de faire sa révolution qu'elle
attend depuis 1870. Elle les appel "sans papiers" au nom d'une supercherie sémantique, car ils ont en réalité des papiers : ceux de leur pays légitime, dans lequel se joue leur seul destin possible
et digne.

Notre gauche bien pensante, veut les voir en France vivre un destin humiliant, et croit par là se faire pardonner de ne plus être de gauche marxiste

« Puisque les ouvriers refusent de faire la révolution, nous nous appuierons sur deux nouvelles vagues révolutionnaires : les délinquants et les immigrés. »

Herbert Marcuse.