A propos du courant convergences et alternative...

J’ai lu avec attention le long texte du « courant convergences et alternative », embrouillé, et serinant l’idée de l’urgente nécessité d’une union de la gauche de la gauche. Je n’y adhère vraiment pas.

 Si j’ai pris ma carte au NPA, c’est parce que ses principes fondateurs correspondent à mes idées, qu’il s’annonce « anticapitaliste », qu’on sent en lui un potentiel important d’initiative, de changement, de développement. C’est là-dessus que je mise, c’est là-dessus que je travaille, et non pas sur la constitution d’un bric-à-brac de circonstance de diverses structures de gauche.

  Historiquement, le NPA est « neuf », il ne traîne pas de « casseroles » comme certains de ses alliés potentiels : Il est porteur d’espérance. Il n’aurait vraiment rien à gagner à se fondre dans un conglomérat illisible pour les électeurs, lors de ces premières confrontations électorales où il apparaît. Ainsi, il ne trahira pas ses principes par des « accords » conjoncturels pourris et des « alliances »qui se retourneront demain contre lui.

  Le NPA doit ménager son avenir. C’est un nouveau-né : Laissons-lui le temps de grandir et d’envisager, à tête reposée, après l’expérience de ces européennes (où il va faire connaître ses idées et son existence) ,après constatation de ce qui va rester des accords déjà conclu à gauche au moment des élections régionales prochaines, des partenariats plus sérieux et plus clairs.

  Pour l’instant, le NPA a mieux à faire qu’à se constituer en « courants ».

 

 

 

  Il pourrait par exemple réfléchir sur « l’emploi » et son inexorable disparition :Ce ne sont pas seulement les délocalisations qui détruisent les emplois (on annonce 200 millions de chômeurs en Chine), mais le progrès technique et les gains de productivité. La solution anticapitalisre n’est pas de lutter pour l’emploi (c’est un combat d’arrière-garde et perdu d’avance) mais pour des revenus décents pour chacun, qu’il ait un emploi ou pas. Et l’instauration d’un « revenu d’existence » sans condition d’attribution (c’est possible et même chiffré) devrait être proposée par le NPA. Ca vaudrait mieux que d’exiger des primes ou des augmentations de salaire, qui apportent une utile mais très provisoire amélioration des conditions de vie,et qui ne s’attaque pas à la base même du capitalisme.

 

Bernard 28/05/09