Régionales l'opinion du comité de Bobigny Drancy

Publié le par comité NPA Loire Nord

Résolution adoptée le 17 novembre 2009 par le Comité de Bobigny-Drancy (93) à l'unanimité moins une abstention.

Présenter des listes qui seront en opposition totale avec la politique du gouvernement Sarkozy et qui inscriront leur campagne dans le cadre des luttes en cours (entreprises qui licencient, la Poste, l'enseignement, etc.) contre une politique toute entière dévouée à servir le capitalisme et à faire payer la crise actuelle aux victimes du système : voilà la principale raison de participer aux prochaines élections régionales.
Ceci est une évidence, mais cela va mieux en le disant et surtout en le mettant en pratique sur tous les terrains de lutte, y compris électoral. C'est sur ces bases que le NPA s'adresse à d'éventuels partenaires pour constituer des listes communes.
Pour déterminer avec qui nous pouvons constituer de telles listes, au lieu de se laisser enfermer dans des débats sans fin sur la tactique nous devons développer tout de suite une campagne publique permettant d'impliquer le maximum de travailleurs et de jeunes pour dégager les principaux axes politiques de telles listes. Si après cette campagne nos partenaires à la gauche du PS partagent avec nous l'essentiel pour faire face au capitalisme en crise alors nous pourrons faire liste commune. Dans le cas contraire nous participerons aux élections régionales sous nos propres couleurs. De cette façon la question de la participation aux exécutifs se règle d'elle-même : seulement si nous sommes en situation de mettre en oeuvre le programme électoral, pas question de servir de porteurs d'eau à des majorités qui se plient aux exigences du capitalisme (avec ou sans MODEM).
Notre campagne pour la constitution de listes communes mettra en avant les points suivants, même s'ils sont loin de constituer un programme complet, qui nous paraissent incontournables :
1)La région constitue un rouage essentiel dans les institutions du capitalisme tant au niveau du pays que de celui de l'Union européenne. Son rôle va être considérablement accru avec le projet de réformes des collectivités territoriales. Il est hors de question de se lier les mains en respectant ce carcan, au contraire nous devons nous y opposer fermement.
2)Les listes où nous figurerons agiront selon le principe de la solidarité. Elles s'engageront à agir pour le compte des seuls intérêts du monde du travail, ce qui implique le refus de toute forme de concurrence entre collectivités.
3)Les listes sur lesquelles nous figurerons s'engagent à n'accorder aucune subvention au patronat, sous quelques formes que ce soit (entreprises, formation, écoles privées). L'argent public (c'est-à-dire les impôts) doit servir la population
4)Les listes où nous figurerons s'engagent à défendre les services publics. Le prochain mandat régional sera marqué par l'ouverture à la concurrence (autrement dit l'antichambre de la privatisation) des transports publics, ce qui implique mobiliser pour empêcher ce projet.
Ainsi quelque soit notre choix, ce sera celui de la clarté vis-à-vis des travailleurs et des jeunes.

Publié dans Débats NPA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article