Infos du CE du 19 Octobre 2009 n° 26

Publié le par comité NPA Loire Nord

Sommaire
. Matériel
. Compte-rendu de la rencontre unitaire (16 octobre)

Matériel
 
 Les affiches sont tirées. Elles arriveront vers la fin de semaine prochaine. Il faut être vigilants pour éviter les retours de paquet à Montreuil. Vous allez recevoir 4 affiches, une sur l'emploi, une sur le temps de travail, une affiche 'écolo", une affiche salaires. Ces affiches s'inscrivent dans la campagne emploi et la campagne Copenhague. Deux autres sont en préparation et arriveront un peu plus tard, une sur la poste, l'autre sur les violences policières. Toutes ces affiches renvoient à une page du site Internet cpossible@npa2009.org  qui vise à donner un argumentaire (vidéo, écrits) pour chacune des questions abordées. Nous testons ce dispositif pour la première fois.  Nous espérons que cela conviendra.
Vous pouvez faire remonter suggestions et critiques (positives ou négatives) en écrivant à courrier.executif@npa2009.org . L'équipe "communication" est à l'écoute et cherche à ce que cela s'améliore peu à peu. Une brochure « emploi » est également en cours d'édition. Tout ceci étant dit, il faut noter que l'édition du matériel est aussi suspendue au "nerf de la guerre". Réussir la souscription, veiller à la remontée des cotisations, c'est le meilleur moyen pour recevoir plus de matériel de meilleure qualité.
 



Rencontre unitaire à propos des régionales
(16 octobre 2009)

Rencontre unitaire à propos des régionales du 16 octobre 2009.
(compte-rendu établi par Guillaume, Ingrid, Sandra , Yann)


Présents : Alternatifs, FASE- Fédération, FSQP, Gauche Unitaire, M'Pep, NPA  , PCF, PG, PCOF, République et Socialisme

 Lors de la dernière réunion, le PCF avait indiqué qu’il proposerait un texte « ambition stratégique » comme base de discussion. D’autres forces ont également proposé une contribution. Pour cette réunion, nous avions donc plusieurs contributions écrites (ci-joint) autour de la stratégie : celle du PCF, des Alternatifs, du NPA, de la Gauche Unitaire et celle du PG qui en fait était constituée d’amendements conséquents au texte du PCF.

Le PCF a encore une fois voulu montrer, lors de cette réunion, qu'il y avait 2 désaccords essentiels entre nous : les rapports  au PS et la participation aux exécutifs et que 2 positions cohabitaient : la première était de dire que rien n'était possible avec le PS et la deuxième qu'il était urgent de créer des majorité à Gauche.
Tout au long de la réunion, les deux représentants du PC (Bessac et Dionet) ont axé leurs interventions sur  la participation ou non aux exécutifs en disant même que c’était crucial car les "citoyens n’en avaient rien à faire du 1er tour, tout ce qu'ils voulaient savoir c'est comment nous allions gérer les régions et avec qui ...". Leur stratégie, encore une fois, était simplement de vouloir isoler le NPA  et ne surtout pas répondre à la question du 1er tour et des listes indépendantes du PS ainsi que du programme, prenant prétexte de leur réunion des 24 et 25 octobre prochains.

Le PG, dont l’attitude constituait l’inconnue de la réunion, a dans un premier temps (intervention de Coquerel)  était très clair et très "autonome" vis à vis PC, en réaffirmant leur position. Ses amendements étaient d’ailleurs pour certains des points de rupture avec le PCF. Ils ont  rappelé que pour eux, il y avait un préalable à un accord unitaire. Ce préalable  était la mise en place de listes indépendantes du PS au 1er tour dans le cadre d’un accord national. Coquerel a terminé son intervention très clairement en disant et en interpellant le PC "Pour changer le rapport de force à gauche et pour battre la droite, il faut donc des listes indépendantes du PS dès le 1er tour".  Les autres interventions du PG (Delapierre et Le Neaounic) ont été plus consensuelles par rapport au PC "pas de désaccords indépassables entre nous, y compris sur les exécutifs. Discutons des conditions pour aller dans les exécutifs et donc du contenu". Mais l’un dans l’autre, ils ont tenu.

Le NPA a rappelé la nécessité de faire apparaître pour ces élections une gauche radicale rassemblée autour d'un programme de rupture dans les 21 régions. Nous avons rappelé qu'avant de parler du second tour, et des exécutifs, il fallait parler du 1er tour et donc du programme de rupture, dont le contenu permettrait de donner une base concrète à la discussion pour le moment très abstraite : on parle de listes « à vocation majoritaire », sur « un contenu de rupture » sans avoir dit un mot de ce qu’il pourrait être. Sur les exécutifs, nous avons rappelé que de notre point de vue, il n'y avait pas d'accord de gestion possible avec le PS et qu’il fallait poursuivre les discussions.

Les Alternatifs ont rappelé l'urgence d'un accord de la gauche radicale. Aucune liste ne doit être liée au PS pour le 1er tour des régionales. Volonté également de discuter rapidement du contenu. Sur les exécutifs ne sont pas mandatés pour dire "non jamais" mais ne sont pas mandatés n'ont plus pour dire le contraire. Ils considèrent qu’il ne faut pas en faire un préalable. Ils précisent qu’on ne peut pas raisonner dans l’abstrait mais avec le PS tel qu’il est et les orientations qu’il défend, ce qui ne va pas dans le sens de la possibilité d’un accord de gestion.

La Fase-Fédération : était d'accord avec les amendements du PG au texte du PCF. Ils voulaient qu'on sorte de cette réunion avec une déclaration commune actant le fait qu'une majorité d'organisations politiques étaient d'accord pour un accord national indépendant du PS au 1er tour. Refus du PC puis du PG disant qu'il n'était pas possible de faire une déclaration qui écarterait de fait le PC et que eux leur volonté était de renforcer et élargir le front de gauche.

En conclusion: le point positif de cette réunion c'est que le PC a été isolé dans sa volonté de nous faire passer, une fois de plus, pour le "mauvais petit canard". La pression était très forte sur eux, d’autant plus qu’au-delà même du 24 octobre, ils ont indiqué que les militants des régions auraient le dernier mot en novembre et qu’ils ne pourraient donc s’engager fermement dans un accord national.
On avance mais beaucoup de choses restent opaques. On aura certainement un meilleur éclaircissement lors de la prochaine réunion, le 28 octobre prochain place colonel Fabien au PC. Elle sera une nouvelle occasion de discuter du premier tour, avec l’idée cette fois de sortir une déclaration sur le cadre national. Réunion suivante chez nous le lundi 2, sur le programme. Les organisations sont censées présenter dans des contributions les 10 ou 15 mesures principales qu’il s’agirait de défendre.
 

Publié dans Comité Exécutif

Commenter cet article