Infos du CE du 18 Novembre 2009 n° 33

Publié le par comité NPA Loire Nord


Sommaire : 
.  Souscription
.  Consultation du NPA
.  Après la réunion unitaire du 16/11/2009
.  Rencontre des salarié(e)s, précaires et privé(e)s d’emploi

Pièces jointes :
. Ordre du jour de la rencontre salarié(e)s, précaires et privé(e)s d’emploi
. Fiche d’inscription à la rencontre (format RTF et PDF)



Souscription

L'objectif est toujours de… 200 000 €  !!!
Il faut augmenter le rythme si nous voulons atteindre cet objectif.
Citons un bon exemple : la fédération  NPA 65 a atteint ses objectifs et les a même pulvérisé de 367 % !!!
Rappelons à tous les camarades qui nous envoient des chèques de souscription de bien l'indiquer au dos des chèques ou/et par un courrier pour ne pas confondre avec les cotisations.

Plus que 6 semaines, tout est à nous ! Même la souscription !

 
 
Consultation du NPA


Le Conseil Politique National a donc lancé, comme nous nous étions engagés, une procédure de consultation démocratique de l’ensemble de nos membres concernant l’orientation du NPA pour les élections régionales de mars prochain.
Cette consultation prendra la forme d’une réunion qui se tiendra sur une journée ou sur une soirée dans une période comprise entre le lundi 30 novembre et le samedi 6 décembre. Ce sont les coordinations départementales qui choisissent et organisent la date précise de la consultation. Celle-ci se fait sur le modèle de regroupement choisi au moment du congrès de fondation c’est à dire, soit une assemblée départementale soit un regroupement de comités.
Les positions soumises au vote seront envoyées lundi 23 novembre après un CE qui les recensera (à partir des positions exprimées au CPN). Elles seront soumises à un vote contradictoire. C’est-à-dire chacun ou chacune devra choisir une et une seule des positions nationales en présence, ou s’exprimer en contre toutes les positions, en abstention, ou en NPPV. Un procès-verbal sera également joint.
Un bulletin de discussion sera envoyé à l’ensemble des comités le 26 novembre en soirée. Il comprendra des contributions de 4500 signes maximum.
Celles-ci devront remonter à partir de maintenant à courrier.executif@npa2009.org avant le jeudi 26 novembre à 9 heures du matin.
Nous demandons à chaque département d’imprimer et de photocopier un nombre de bulletin de discussion adapté à celles et ceux qui ne reçoivent pas nos envois par mail. Nous ne pouvons pas fabriquer, et surtout expédier, un bulletin papier vu les délais.
En revanche il nous semble nécessaire que les positions nationales soumises au vote soient tirées localement et distribuées lors des assemblées consultatives.
Ces assemblées locales procèderont au vote après une présentation égalitaire et pluraliste des positions existantes.
Pourront voter tous les membres du NPA à jour de cotisation de novembre.


 

Après la réunion unitaire du 16 novembre

 PRESENTS : NPA, MPEP, FASE, LES ALTERNATIFS, Le FSQP, Les Objecteurs de Croissance.

La réunion a été introduite par le NPA. Il s'agissait de présenter la proposition d'amendements  adoptée au Comité Exécutif le matin même.
Dans notre introduction, la présentation de ces amendements a été faite; on a également précisé que cette réunion se situait dans une seconde phase puisque lors de réunion du 10 novembre le Front de Gauche avait considéré qu'il n'y avait pas d'accord possible avec le NPA. L'objectif de cette réunion était alors de vérifier si on pouvait avancer sur des éléments de programme et sur les exécutifs ensemble.
La FASE est arrivée avec deux documents, une contribution pour le 16 et le 18 novembre, avec des éléments de programme, et des positions sur les exécutifs (« participation aux exécutifs devra être discutée dans chaque région, en fonction des résultats de la campagne »), pour eux « le débat s'est précisé au sujet des conditions de participation à un exécutif des régions », rajoutant « Notre participation est donc liée aux conditions qui la rendent possible ».
D'emblée la FASE a précisé qu'elle choisira « l'unité la plus large », que l'unité c'était important et qu'il fallait que le NPA en soit , y compris pour changer le rapport de force au sein de l'alliance électorale qui se dégageait, etc...
Nous avons fait remarquer dans nos interventions que le rapport de force au sein de l'alliance électorale potentielle de la gauche de la gauche ne dépendait pas que de nous, et que chaque composante autour de la table depuis le 28 septembre auraient pu aussi peser sur les questions qui fâchent avec le PC notamment. Cependant C.Autain pour la FASE a parlé d'avancée à propos de nos propositions, ceci a été infirmé par P. Cours-Salies (de la FASE) aussi dans une intervention après.
Par ailleurs les Alternatifs ont considéré aussi qu'il y avait une avancée à propos de nos propositions. Ils ont peu pris la parole dans la discussion. Même appel à l'unité même s'ils considèrent que c'est de plus en plus compromis. Ils nous ont rappelé qu'ils avaient une réunion de direction de leur organisation le week-end prochain (20 & 21 novembre).
Le FSQP a une position assez peu claire, pour tout dire confuse : le NPA doit faire des efforts, mais en même temps il est dit que fusionner au second tour consisterait à mettre un pied à l'étrier du PS. Leur position n'est pas tranchée, les membres du FSQP doivent décider le 6 décembre.
Les Objecteurs de croissance ont expliqué qu'ils étaient d'accord avec nous sur les exécutifs; on a fait une concession, ils le voient. Pour eux ils ne faut pas céder sur cette question des exécutifs car eux de ce pouvoir ils n'en veulent pas. Très critiques vis-à-vis du PS, du PC mais aussi de militants de la FASE qui participent aux exécutifs; assez « vifs » dans leurs interventions!
Le MPEP a eu une attitude franchement hostile, que ce soit sur les éléments du programme que nous soumettions à la discussion ou que ce soit sur notre position concernant les exécutifs : le NPA ne fait aucun effort, pas d'avancée pour eux, une intervenant nous intimant l'ordre à 5 minutes de la fin de répondre immédiatement sur une reformulation qu'il proposait !
On leur a fait remarquer que les désaccords pouvaient exister, mais que des efforts avaient été faits par le NPA. On a souhaité dès le début des réunions unitaires ; on nous a dit non (le PC notamment) ; on a amendé  le texte du FDG dans un souci d'avancer  (on n’a imposé aucun texte) ; on fait une proposition encore pour la réunion pour avancer avec les forces autour de la table, on poursuit les réunions en région.
Les Alternatifs ont eu une position respectueuse, actant le fait qu'on avait effectivement avancé et qu'on n'avait aucun droit d'exiger du NPA comme des autres forces, qu'elles se renient.
Pour finir proposition a été faite de se revoir, en tout cas d'acter le principe; la date n'est pas fixée, il est possible que ce soit lundi prochain, mais les forces en présence veulent attendre le résultat de la réunion appelée par le front de gauche mercredi 18 novembre. Elles nous ont dit qu'il fallait qu'on y aille; on a fait remarquer qu'au vu de l'invitation envoyée (discussion sur le texte Front de Gauche avec exclusion de discuter des amendements du NPA), on n'est pas vraiment invité.

Au final, au vu de la réunion, la situation est complexe : les Alternatifs comme la FASE voient bien que cela va être compliqué de discuter en quelque sorte face au Front de Gauche, mais en même temps la question sur les exécutifs est réglée pour certains (pour la FASE en tout cas).  Ebauche à peine de discussion sur le programme.
Avec toute la bonne volonté possible, il est difficile de sortir avec quelque chose de constructif de cette réunion.
 


 Rencontre salarié-e-s, précaires, privé-e-s  d’emploi
 
 
Inscrivez-vous pour la rencontre salarié-e-s, précaires, privé-e-s d’emploi.
Comme son nom l’indique cette rencontre s’adresse à tou-te-s camarades du NPA salarié-e-s, précaires, privé-e-s d’emploi.
Elle est très importante pour plusieurs raisons :
Le NPA est encore beaucoup structuré sur une base géographique qui ne favorise pas spontanément les échanges à propos de l’intervention sur les lieux de travail et la construction de Commission d’Intervention sur les Lieux de Travail (CILT) – ou autre appellation - locales ou régionales en est encore à ses début. Nous avons donc absolument besoin à la fois de débattre et d’avancer dans l’organisation de notre travail.
Sur notre campagne emploi, notre expérience collective de ce que signifie « mener une campagne » se limite pour l’instant à la campagne des européennes, les commissions du samedi après-midi doivent permettre d’avancer à la fois sur le fond, sur ce que nous défendons, comment nous argumentons et sur les initiatives de campagne.
La situation sociale et syndicale difficile nécessite des discussions collectives liées à la pratique, des échanges d’expériences, ce sera l’objet des 2 tables rondes du dimanche matin.
Il y a beaucoup de demandes pour avancer dans la structuration de branches : nous y consacrerons la deuxième partie du samedi après-midi.
C’est donc une vraie réunion de travail pour toutes celles et ceux qui veulent être mieux armé-e-s pour intervenir sur les lieux de travail, dans les mobilisations et plus globalement sur tout ce qui concerne le travail.
Inscriptions
Rencontre salarié-e-s du privé, du public, des privé-e-s d'emploi et des précaires:
BOURSE DU TRAVAIL DE SAINT - DENIS 28 et 29 NOVEMBRE
Les inscriptions pour la rencontre nationale montent doucement et individuellement. Il faut que les comités prennent en charge les inscriptions.
L'objectif , c'est  300 personnes !
Donc on s'inscrit vite en remplissant la feuille d'inscription (cf. pièce jointe)

Fiche d’inscription à envoyer  à :
NPA Rencontre nationale CILT
2 rue Richard Lenoir 93100 Montreuil


ou par mail, directement à :

sandra.demarcq@gmail.com 
hen.clement@gmail.com

 

Publié dans Comité Exécutif

Commenter cet article