Infos du CE du 18 Décembre 2009 n° 42

Publié le par comité NPA Loire Nord

Sommaire : 
.  Souscription
.  Actualité des luttes pour l’avortement
.  Manifester…





Souscription

Alerte, alerte, alerte….


Nous avons atteint les 110 000 euros.
Mais nous avons beaucoup de peine à dépasser ce montant… et il ne reste que 14 jours.

Pas de trêve des confiseurs pour la souscription…en tout cas à Montreuil où, rassurez-vous, Tibo sera là pour ouvrir vos courriers.

Certains départements n'ont, pour ainsi dire, pas du tout participé à cette souscription.
En voici une liste : 08, 09, 15, 19, 21, 22, 23, 24, 32, 36, 40, 41, 42, 44, 47, 48, 50, 51, 53, 55, 56, 58, 59, 63, 64, 66, 68, 69, 72, 74, 79, 80, 84, 87, 88, 89.
Attention : les départements qui n'y sont pas n'ont pas forcément atteint leur objectif. Loin de là !
Il n'est pas tard pour se rattraper…

L'objectif n'est pas insurmontable.
C'est dans les derniers jours que le plus gros arrive.
Alors, courage… et n'oublier pas de mettre un chausson en bas de votre sapin pour le NPA, le père Noël sera peut être généreux.

Les chèques doivent être datés de cette année  (2009) au plus tard le 31 Décembre 2009, mais si des chèques vous parviennent plus tard dépêchez vous de nous les envoyer avant le 10 Janvier.


Chèques à l'ordre de « NPA souscription »
à envoyer à : NPA souscription, 2 rue Richard Lenoir, 93100 Montreuil

 
Pour tous renseignements :
Tibo : 01 48 70 42 32
ou
tibochka@gmail.com

 


Actualité des luttes pour le droit à l’avortement


 En janvier 2005 ont été fêtés les 30 ans de la loi Veil autorisant la pratique de l'avortement en France. La pratique semble maintenant entrée dans les moeurs et on pourrait penser qu'avorter n'est plus qu'une question de volonté. D'ailleurs, la loi de 2001 sur l'avortement a permis des progrès légaux (suppression de l'autorisation parentale pour les mineures, allongement du délai légal de 12 à 14 semaines d'aménorrhée (absence de règles)). Pourtant, aujourd'hui, la réalité est tout autre et avorter est un véritable parcours de la combattante. Résultat c'est encore entre 3000 et 5000 femmes chaque année qui avortent à l'étranger.

En particulier, l'avortement est victime de la rentabilisation à tout prix de l'hôpital public. Aujourd'hui, le prix payé par la patiente à l'hôpital pour un avortement ne couvre même pas les frais. Pourtant,  en 2008, le forfait de la sécurité sociale a été augmenté de 20%. Mais il faudrait une augmentation de 300%pour couvrir les frais réels. Résultat, les centres ont tendance à être fermés les uns après les autres.

Ainsi, à Paris, trois sites ont été fermés cette année : Broussais, Jean Rostand et Tenon (et prochainement Saint-Antoine). Prochainement, le centre d'Avicienne à Bobigny devrait suivre.  A Lyon, la fermeture de l'Hôtel Dieu où se pratiquent 2200 avortements par an remet en cause la liberté de femmes à disposer de leur corps.

La lutte pour les droits des femmes reprend ainsi toute son actualité.
A Paris, un collectif unitaire (AC, APEIS, AL, ATTAC, CADAC, FaSE, Femmes libres, Femmes solidaires, PCF, LDH, Planning Familial, Pluri-elles Algérie, CGT, Sud, les Verts, NPA) s'est monté pour résister à la fermeture du CIVG de l'hôpital Tenon. La lutte a mené à l'occupation du centre le 14 octobre et à une manifestation de quartier regroupant quelques centaines de personnes le 14 novembre. Un premier recul a permis que l'hôpital Tenon conserve un accueil des femmes qui désirent avorter.

A Lyon aussi un collectif unitaire s'est formé à l'inititiative du Planning familial,  de la CGT et de Sud et a gagné le transfert de toutes les interruptions de grossesse sous anesthésie locale et médicamenteuse pratiquées à l'Hôtel-Dieu à l'hôpital Édouard-Herriot. Et c'est tout le personnel de l'équipe qui sera transféré, comme il le demandait.

A Grenoble, une plateforme IVG (Planning, PC, PS, FSU, CFDT, CGT, PG, NPA...) s'est montée en réaction à une présence importante des anti-IVG (prière devant le centre)

A Nancy un contre rassemblement a eu lieu le 16-11 contre un rassemblement appelé par l'association d'extrême droite anti-avortement "sos tout petits" et a provoqué quelques blessures. Un collectif est en train de se créer pour informer les médias et mettre en place des actions

LE NPA est très présent sur les luttes qui existent déjà. Nous devons continuer à animer et amplifier ces luttes, créer des collectifs unitaires là où le besoin s'en fait sentir, s’ils n'existent pas... partout où le droit des femmes à disposer de leur corps est en danger ! Un tract de la semaine sur cette question sera disponible au mois de janvier.
Si vous avez des informations locales sur des attaques et/ou des résistances sur cette question,
contactez : manue.rio@free.fr
 

Manifester
Le Syndicat de la Magistrature a publié un « Guide du Manifestant » qui indique les comportements à avoir en cas de problèmes (contrôle, interpellation, accusation, etc…) consécutifs à la participation à une manifestation. Un document à lire attentivement.

Publié dans Comité Exécutif

Commenter cet article