Infos du CE du 10 mars 2010 n° 11

Publié le par comité NPA Loire Nord

Sommaire :
.   Note politique à J-4
.   Demande de la commission nationale anti-fasciste


Note politique à J-4

 Derniers meetings, réunions publiques au plus près du terrain, derniers collages avant le premier tour des élections régionales …
Dans une situation politique et sociale dont les données se confirment ou s’accentuent.
L’abstention pourrait atteindre des records pour une échéance régionale. Précisons que si on ne peut par définition pas faire parler les abstentionnistes, et si nous devons aussi nous interroger sur nos difficultés à les mobiliser, on sait bien que l’abstention touche d’abord les classes populaires et les jeunes, c’est-à-dire les catégories susceptibles de voter pour nous.
Seconde donnée, l’ampleur du rejet de la droite qui est partie pour se prendre une raclée. C’est évidemment une bonne nouvelle, et nous y prenons notre part. Nous voulons défaire la droite et sa politique, en proposant un programme qui lui est radicalement opposé, en soutenant les mobilisations qui lui résistent. Au second tour, nous appellerons à battre la droite, sans illusion sur un PS dont nous connaissons le bilan dans les régions et qui se paie le luxe d’annoncer à l’avance sa capitulation sur les retraites. Mais une victoire de la droite aggraverait encore le rapport de forces en défaveur de la grande majorité de la population. Nous ne prendrons pas la moindre responsabilité dans un tel scénario.
Troisième donnée, le regain de vitalité du mouvement social, notamment cristallisé par la résistance obstinée des salarié-es de la raffinerie Total à Dunkerque. Il y a cependant une assez forte déconnexion entre ce regain d’activité et les élections régionales. C’est désormais le 23 mars et ses suites qu’il faut mettre en perspective, en faisant de la bataille en défense des retraites le point de convergence de l’ensemble des mobilisations, avant, pendant et surtout après les élections !
Il nous faut, dans les jours qui viennent, mettre en perspective une donnée nouvelle fournie par l’actualité. En Grèce (et demain au Portugal), les socio-libéraux au pouvoir mettent violemment en pratique la politique que nous dénonçons depuis le début de la crise : ce n’est pas à nous de payer la crise. Or en Grèce, ce sont les retraité-es, les fonctionnaires aux salaires modestes qui sont sommés d’accepter que leur situation s’aggrave encore, pour payer l’addition d’une crise dont ils ne sont pas responsables. Et cette politique d’austérité n’est pas réservée aux pays du sud de l’Europe. Ils sont les premiers à en faire les frais, parce que leur taux d’endettement est particulièrement élevé, mais la même chose se prépare pour les autres pays européens. Les Etats, pour sauver banquiers et autres financiers, ont emprunté aux investisseurs internationaux qui leur reprochent aujourd’hui leur déficit. Et les banquiers empruntent à bas coût à la BCE pour prêter aux Etats … à un taux plus élevé. Et pour remédier à la dette publique, il faudrait couper dans les dépenses publiques, la protection sociale, les services publics, les retraites, les salaires des fonctionnaires ! C’est un scandale absolu, auquel les Grecs tentent de résister, auquel les Islandais ont par leur vote opposé une cinglante fin de non recevoir … et autour duquel il existe pourtant un certain consensus entre la droite et la gauche social-libérale. Il y a là matière à argumenter sur notre point de vue et le contenu concret de l’alternative que nous proposons.
Alors, bon courage à toutes et tous pour ces derniers jours de campagne !
 
 
Demande de la Commission nationale antifasciste (CNAF)

La commission nationale anti-fasciste (CNAF) demande aux comités du NPA, pour  alimenter ses analyses et lui permettre la production d'articles documentés pour sa presse (TEAN Hebdo, TEAN La Revue, site Internet du NPA…), de lui faire parvenir le matériel officiel (profession de foi, bulletin de vote) ainsi que le matériel de campagne (tracts, dépliants…) des listes présentées par la majorité présidentielle (dont MPF et CPNT), le CNI, le Front national, le Parti de France (listes estampillés ou unitaires), les listes régionalistes et/ou identitaires (ligue du Sud, ligue du Midi…), les listes d'anti-IVG  (La Liste chrétienne…) et de Solidarité & progrès.
 
Merci de nous faire parvenir ces documents :

 * par voie postale à :
NPA (à l'attention de la Cnaf),
2 rue Richard-Lenoir, 93100 Montreuil

* par courrier électronique à : contact.2007@no-log.org

Publié dans Comité Exécutif

Commenter cet article