Infos CE NPA 18 novembre 2009 addendum....

Publié le par comité NPA Loire Nord

Infos CE NPA du 18 novembre - diffusé il y a quelques heures faisait référence, dans le point intitulé "Après la réunion unitaire du 16 / 11 / 2009 ", à "la proposition d'amendements  adoptée au Comité Exécutif le matin même"...
Des destinataires de ce courrier / circulaire se sont donc - légitimement ... - interrogés sur la teneur des dits amendements proposés par le NPA.
Donc, afin de réparer cet oubli, les voilà :


Propositions du NPA pour la réunion unitaire du lundi 16 novembre

1/ Nous maintenons nos amendements concernant les suppressions de référence « front de gauche » dans la première partie du document qui ne pose pas problème.
2/ Notre amendement sur le MODEM n’a pas été compris dans la précédente réunion, il ne semble pas qu’il suscite de désaccords.
3/ Egalement nous maintenons notre partie sur le profil national de la campagne régional.
4/ Nous soumettons notre paragraphe sur les revendications régionales précises, puisqu’un des aspects du bilan le plus problématique de nos réunions est l’incapacité à définir les points clés d’un programme incarnant une politique de rupture. Ce qui renvoie sans doute avec certaines composantes à des désaccords sur la gestion avec le PS des conseils régionaux.
5/ En ce qui concerne le point décisif, voici (donc en fin de document) une nouvelle formulation.
« La possibilité de participer aux exécutifs régionaux dépend donc des rapports de force politiques et sociaux qui conditionnent la politique qui pourrait y être réellement mise en œuvre.  Nous avons la volonté d’appliquer les points essentiels de notre programme, pas de faire le contraire de ce pourquoi nous sollicitons les suffrages des électeurs. Nous refuserons donc de participer à un exécutif dominé par le PS ou Europe Ecologie qui mènerait une politique libérale conforme aux exigences du patronat et de l’Union Européenne. Nous refuserons bien évidemment toute alliance avec le Modem ou une quelconque organisation de droite. Notre campagne, comme notre politique si nous sommes élus, n’ont pas d’autre objectif que de permettre aux travailleurs et aux classes populaires d’imposer leurs exigences contre la politique du patronat et de la droite, de porter ces exigences.
Dans le cadre des mesures d’urgences contre la politiques des classes dirigeantes face à leur propre crise, nous proposons quelques mesures de rupture, sur lesquelles nous ferons campagne et que nous sommes prêts à porter dans les conseils régionaux en aidant les mobilisations et en nous appuyant sur elles.
- les transports gratuits et 100 % publics,
- le refus des subventions au patronat et la récupération des aides versées aux entreprises qui licencient,
- un service public de la formation professionnelle et l’arrêt du financement de la formation contrôlée par le Medef, -
- l’arrêt des fonds publics pour les lycées privés, le refus de la précarité pour les personnels des régions…
C’est sur ces points clés programmatiques que s'établit notre stratégie dans les conseils régionaux . Notre campagne comme la politique de nos élus viseront à créer les conditions de leur mise en oeuvre»

Publié dans Comité Exécutif

Commenter cet article