COMPTE-RENDU DE LA RENCONTRE REGIONALE RHÔNE-ALPES NPA DU 10/10/2009

Publié le par comité NPA Loire Nord

Des comités de tous les départements sont présents.

 

Campagnes du NPA

 

Marche à Paris pour le droit des femmes (le 17 octobre)

Un rassemblement local est prévu à Grenoble pour celles et ceux qui ne pourraient se rendre dans la Capitale.

 

Lutte contre la privatisation de La Poste

Après la votation citoyenne, se pose désormais la question des suites à donner au mouvement. Faut-il organiser une manifestation nationale ou solliciter un véritable référendum ? La décision est prise de ne pas faire de choix et d’élargir la lutte à tous les services publics afin d’ouvrir un maximum de fronts.

Certains soulignent toutefois que la votation citoyenne peut être une tactique (soutenue par le Parti Socialiste) pour éviter l’affrontement direct avec le gouvernement.

 

Sommet de Copenhague sur le climat

Ce sommet qui réunit les principaux Chefs d’Etat succède à celui de Kyoto (fin en 2012) et se donne pour objectif de limiter l’émission de gaz à effet de serre.

Le piège du marché des droits à polluer est rappelé.

Une réglementation-incitation avec le concours des services publics est à privilégier plutôt que l’instauration de nouvelles taxes.

Un débat public sur le sujet aura lieu les 26-27 novembre. La question sera reprise également au cours de l’initiative de rue du 12 décembre (jour du sommet de Copenhague).

Certains soulignent que l’écologie étant une conséquence du capitalisme, le NPA ne peut pas faire d’écologie sans critiquer le capitalisme.

 

Marches contre les licenciements, la précarité et le chômage

Suite aux Etats généraux de la précarité ayant eu lieu à Bobigny en mai, mise en place de marches destinées à créer des liens entre les chômeurs et les salariés, mais aussi entre les salariés du public et ceux du privé.

Ces marches ne rencontrent pas, pour l’instant, un grand succès car les gens ont du mal à se revendiquer comme chômeur, c’est pourquoi ces marches doivent être prises en compte par les salariés !

L’autre raison pouvant expliquer les difficultés rencontrées par les marches peut être le fait que le NPA n’est pas encore implanté dans les quartiers populaires.

Attention aux mots d’ordre également : « une marche contre les licenciement » donne l’impression de ne concerner que ceux qui occupent encore un emploi.

 

Elections régionales

 

Myriam rappelle les principes de ces élections :

 

Mode de scrutin

Les premières élections ont lieu en 1986 au Suffrage universel direct. Depuis, les différents gouvernements tentent d’en écarter les organisations minoritaires (Raffarin en 2003).

Le mandat d’un conseiller régional est de six ans (2010-2016).

Au second tour, la liste qui arrive en tête, (ou qui dispose de la majorité absolue dès le 1er tour), bénéficie d'une “prime majoritaire” de 25 % des sièges.

Le reste des sièges, est ensuite réparti à la proportionnelle entre les listes présentent au second tour.

Pour participer au second tour, il faut obtenir au moins 10% des suffrages.

Il faut obtenir entre 5 et 10% des voix pour fusionner avec une autre formation.

 

Principes

Les listes sont paritaires.

Les listes sont départementalisées (pour une liste de 157 personnes, on en choisi 173 comme suit : 45 représentent le Rhône, 31 l’Isère, 24 la Loire, 19 la Haute-Savoie, 16 l’Ain, 14 la Drôme, 13 la Savoie et 11 l’Ardèche).

 

 

Constitution des listes

La tête de liste nomme un mandataire financier.

Le seuil de remboursement est de 5% (le NPA a réalisé un score de 4,33% aux Européennes). Le NPA se donne comme objectif d’atteindre la barre des 10% cette fois.

Les listes sont à déposer en février mais pour le NPA, il faut que ce soit clair pour fin décembre.

 

Principales compétences de la Région

Surtout les lycées, la formation professionnelle et le transport (mais aussi les aides économiques aux entreprises, l’aménagement du territoire, la santé…).

 

Les enjeux du scrutin

La région – socialiste – soutient les pôles de compétence, le plan de relance du gouvernement et l’apprentissage. L’indépendance du NPA vis-à-vis du PS est donc de rigueur.

 

Le NPA approuve les investissements pour la rénovation des lycées et la mise en place de la carte M’RA (pour l’achat de livres scolaires).

 

Le NPA, en revanche, est contre la délégation progressive de la restauration scolaire au privé, le transfert des personnels TOS qui n’ont pas les mêmes droits que les agents de la région, le plan région des formations en adéquation avec les exigences des entreprises, les moyens très importants dédiés à l’apprentissage et le plan université 2000 (enseignement supérieur).

Le NPA souhaite une baisse de la tarification du billet SNCF pour les TER.

Le NPA s’oppose au projet de liaison transalpine entre Lyon et Turin.

Sur le plan économique, le NPA dénonce les licenciements nombreux, conséquences du développement des pôles de compétitivité. Les entreprises qui licencient ne rendent pas de compte sur les aides qu’elles ont perçu de l’Etat. De plus, une commission de contrôle existe mais on ne sait pas comment elle fonctionne !

 

Grosse discussion sur les alliances possible pour les régionales de nombreux comités semble être en contact tous comme nous avec les autre force de gauche

 

Coordination régionale

 

Mise en place d’une coordination départementale comprenant  trois représentants par département. (Mais avec possibilité d’un représentant par comité pour les départements non structurés)

Céline c’est inscrite pour notre comité sur la liste de coordination (liste qui n’est pas fermée) pour Loire Sud, Claire et Denis en ont fait de même.

Son rôle est de relayer les informations concernant les prochaines élections.

A ce sujet, la prochaine réunion aura lieu le 4 décembre (entre la proposition du CPN et la votation des militants).

 

 

Céline et Gaëtan

Commenter cet article