Commission environnement, Compte-rendu des séances publiques

Publié le par comité NPA Loire Nord

Suite à 3 réunions de la commission environnement du collectif des forces de gauche (ATTAC, PCF, Parti de Gauche, NPA, Les Verts, Cap à Gauche-FASE) en Roannais, s’est créée l’organisation d’une conférence-débat à la salle Bonnefille en parallèle au sommet de Copenhague sur le réchauffement climatique.

Le but de cette soirée était d’expliquer aux Roannais les enjeux du sommet de Copenhague, mais aussi d’évoquer des problématiques locales ancrées dans le Roannais.

En effet, la soirée s’est divisée en plusieurs parties. En introduction, deux films ("Réveille-toi, révolte-toi" (10 mn) et "Copenhague, ultimatum climatique" (20mn), accessibles sur Internet) ont été diffusés pour expliquer les enjeux. Ensuite, la thématique agricole en roannais a été abordé et notamment l’idée d’utiliser les 70 ha prévus pour l’agrandissement du golf de Villerest en terres pour l’agriculture  biologique (avec un projet de créer un circuit court pour la distribution des produits issus de cette activité). 70 ha utilisés pour une activité maraîchère, arboricole et/ou d’élevage permettraient aussi de créer de l’emploi pour des agriculteurs à la recherche de terres. Pour évoquer cette problématique,  un intervenant : François Vinci de l’association « ENTREPOTE » (voir leur charte : http://www.entrepote.org/charte.php) a abordé le sujet en défendant l’idée d’entreprendre une démarche pour se nourrir localement et collectivement dans le soucis du respect de l’humain et de son environnement. La deuxième partie de la soirée parlait de la problématique des transports. Le premier intervenant sur le sujet, Alain Valentin, Président de l’association ACARIP, a évoqué les problèmes liés à l’A89 et la liaison Roanne-Charlieu et a signalé l’arrivée prochaine du pic de production du pétrole qui va être le signal d’une hausse importante du coût de l’énergie d’où la nécessité de développer rapidement des modes de transports alternatifs à la route. Le deuxième intervenant, Charles Nouailhetas, a parlé des problèmes liés aux transports de marchandises et leurs alternatives (canaux fluviaux et FRET SNCF) et notamment du lien qui pourrait exister, sous la forme d’une plateforme à Roanne, entre le FRET et le transport fluvial pour les transfèrent de marchandises. Chaque intervention était ponctuée par un débat avec la salle qui comprenait une cinquantaine de personnes. En fin de soirée, Isabelle Janin, de l’ARDAB (Association pour le développement de l’agriculture biologique) a évoqué deux problèmes en interpellant le collectif : l’obligation de vaccination dans les élevages biologiques et le projet de centre de stockage et de traitements des déchets. Il a été proposé que ceux-ci soient abordés lors d’une prochaine réunion de la comission environnement du collectif des forces de gauche roannaise.

Le collectif ne s’arrêtera pas là. Les commissions « emploi », « services publics » et « environnement » vont continuer les actions militantes sur le Roannais. D’ailleurs une autre action se prépare pour le vendredi 18 décembre. Nous aurons l’occasion d’en reparler ces prochains jours.

Commenter cet article