Communiqué du NPA. Les producteurs de lait doivent pouvoir vivre de leur travail.

Publié le par comité NPA Loire Nord

Les producteurs de lait subissent une chute brutale de leurs revenus du fait de la baisse importante des cours.

En un an, c'est 30% de revenus en moins pour les producteurs. Les dérégulations initiées par la Commission européenne et les profits des grands groupes agro-alimentaires laminent le revenu des producteurs de lait qui vendent à perte leurs productions. Pour les producteurs de lait, c'est aussi travailler plus pour gagner moins. Pour la population, les consommateurs, par contre, le prix de vente du litre de lait est toujours aussi élevé. Depuis plusieurs jours les producteurs se mobilisent pour défendre leurs conditions de travail et d'existence : manifestations, rassemblements reroupent des centaines d'agriculteurs dans de nombreux endroits. Le NPA comprend la colère des agriculteurs et soutient leurs mobilisations et leurs revendications. Il faut revenir à des mécanismes de régulation, au niveau européen, pour éviter la chute des cours, à une meilleure répartition de la production laitière. Il faut prendre sur les marges bénéficiaires des industriels et de la grande distribution pour que la tonne de lait soit payé plus de 400 euros aux producteurs, sans hausse, bien sûr, du prix de vente au détail pour les consommateurs.

 

Le 20 mai 2009.

Publié dans grève du lait

Commenter cet article