Message de Raoul

Publié le par comité NPA Loire Nord

Dimanche et après


Chères Amies, Chers Amis,
CherEs Camarades,
 
Nous voici arrivés quasiment au terme de la campagne électorale, même si beaucoup de très utile peut encore être fait jusque samedi à 23H59. En particulier, pour mobiliser ceux qui nous approuvent, mais ne sont pas encore décidés à aller voter.
 
Je veux dès à présent adresser de chaleureux remerciements à celles et à ceux qui se sont dépensés sans compter pour faire connaîre le NPA, son projet et ses candidats. Nous avons, pour l'essentiel, mené une belle campagne, compte tenu de la grande jeunesse de notre parti.
 
Nous n'avons pas cessé de souligner que cette démarche électorale n'est qu'une partie d'un combat plus global qui allie présence dans les luttes et dans les urnes. Et c'est essentiellement pour cette raison que le résultat de dimanche soir nous importe. Un pourcentage élevé de voix nous donnera du poids pour les luttes à venir. Dans le cadre d'une crise sociale et écologique qui ne fait que commencer, ce n'est pas négligeable.
 
Le NPA a fait naître une espérance anticapitaliste et antiproductiviste. Un élan a été donné ; il faut qu'il soit confirmé dimanche.
 
Je ne sais si je serai élu. Il faut garder la tête froide. Pour l'heure, cela relèverait de la surprise. A moins d'un effort exceptionnel au cours de ces prochaines 38 heures pour convaincre parents, proches, collègues, correspondantEs sur des listes de diffusion, voisins.
 
Mais si je suis élu, je confirme ce que j'ai dit tout au long de la campagne : je viendrai deux fois par an dans chaque localité visitée pendant cette campagne pour rendre compte de mon mandat, pour questionner et pour écouter. Afin de porter votre voix là où on ne l'entend pas. Je me servirai aussi du mandat pour aider à l'implantation du NPA partout où on le souhaitera. Je répondrai à chaque invitation à soutenir telle ou telle lutte, sociale ou écologique.
 
Le sud-est est devenu ma circonscription et le restera. De la Chapelle-en-Vercors, le 20 avril, à Digne, ce soir, j'ai appris à vous connaître ; j'ai bénéficié de votre hospitalité et de vos efforts pour que mon passage chez vous s'effectue de la meilleure manière. J'ai apprécié tout ce qui a été fait - tracts et affiches, aménagement de la salle, organisation d'un moment de convivialité - pour que chaque réunion publique, quelle que soit sa taille, soit de bonne tenue.
 
J'ai une gratitude toute particulière pour mes colistières et colistiers qui ont abattu un travail de proximité plus ardu encore. Et qui le feront encore ce soir.
 
Je garde le souvenir de chacune et de chacun et mon plus vif souhait est de vous revoir régulièrement. Mettons à profit les deux jours qui restent pour qu'il en soit ainsi.
 
Avec ma plus fraternelle amitié,
 
Raoul

Publié dans Elections Européennes

Commenter cet article