Echanges avec le PCF roannais

Publié le par comité NPA Loire Nord

Suite à l'invitation que nous avons lancé au PCF pour notre réunion publique mardi 28, voici leur réponse:

Section PCF Roanne

aux camarades du NPA Loire-Nord

 

Camarades,

 

Nous avons bien noté votre initiative du 28 avril dans le cadre des prochaines élections européennes.

Si des militants communistes pourront y être présents à titre personnel, notre section de Roanne du Parti communiste Français ne sera pas officiellement représentée.
> Vous connaisssez notre engagement et notre mobilisation au sein du Front de Gauche dans lequel pourtant le NPA a toute sa place.

Participer officiellement à une initiative à laquelle sera présent Raoul Marc JENNAR, présenté comme votre tête de liste pour les élections européennes, pourrait laisser penser que nous nous résignons à plusieurs listes anti-libérales pour changer d'Europe: ce qui n'est pas le cas.

Comme nous vous l'avions écrit, nous restons disponibles pour vous rencontrer et réfléchir à la possibilité de nous retrouver ensemble pour ces élections du 7 juin.

Les salariés ont largement exprimé leur désir de rassemblemnt des forces syndicales notamment les 29 janvier et 19 mars, sachons politiquement nous retrouver encore pour cette échéance en rassemblant tous les tenants du NON du gauche au référendum sur la constitution européenne.

 

pour la section PCF Roanne,

le Secrétaire,

Daniel MAIRE

 

 

Et voici la réponse que nous leur apportons:

 


"Camarades,

Merci pour votre réponse.

Dans cette dernière, vous réitérez votre invitation à une rencontre entre nos deux organisations en vue de rechercher un éventuel accord concernant les prochaines échéances électorales au niveau local.

Vous n’êtes pas sans savoir les désaccords majeurs exprimés entre le Front de Gauche et le Nouveau parti anticapitaliste au niveau national.

Les discussions menées localement à ce sujet nous conduisent à vous signifiez que nous partageons les craintes exprimées par notre organisation quant au manque de clarté concernant la nécessaire indépendance vis-à-vis du Parti Socialiste dont peut faire preuve le Front de Gauche, et ce, y compris au niveau local.

L’unité à construire en réponse aux attaques de la droite au pouvoir constitue un enjeu de longue haleine, et nous entendons y prendre part de manière claire et débarrassée d’ambiguïté, sur des positions anticapitalistes.

Pour autant il nous apparait envisageasable que nous nous rencontrions prochainement, mais sans avoir les élections comme prérogatives ; nous restons donc à disposition pour convenir d’une rencontre en vue de débattre, afin de permettre à chacun de se positionner, et pourquoi  pas pouvoir coordonner nos luttes.

 

Salutations militantes."

Publié dans Vie du Comité Local

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article