Comité de Résistance Citoyenne

Publié le par comité NPA Loire Nord

Communiqué de presse du Comité de Résistance Citoyenne 10 mars 2009
Pour la reconduction de la grève générale, au lendemain du 19 mars.

Pour la seconde fois depuis le début de l'année 2009, les huit principales centrales
syndicales se sont unies pour construire une journée de mobilisation intercatégorielle.
Ce sera le 19 mars, plus d'un mois et demi après la journée du 29 janvier,
qui avait rassemblé plusieurs millions de manifestants dans toute la France. La
réunion du 18 février à l'Elysée n'a fait que confirmer que la politique anti-sociale du
gouvernement Sarkozy allait se poursuivre. Le CRC considère que seule une lutte
puissante et durable mettra un terme à cette politique injuste et liberticide.
Le 29 janvier dernier, les manifestants, soutenus par une large majorité de l'opinion, ne défilaient
pas « contre la crise », mais bien évidemment contre la politique libérale du gouvernement, qui
entraîne la destruction de nos acquis sociaux, la précarisation d'une partie grandissante des
travailleurs ou encore la privatisation rampante des services publics ; accompagnée d'une
politique sécuritaire et liberticide destinée à empêcher toute contestation. Néanmoins, le mépris
que nous subissons de la part de nos gouvernants cache une réalité qui dérange, nous pouvons
obtenir la satisfaction de nos revendications.
La lutte en Guadeloupe doit nous servir d'exemple. Ses habitants, en grève pendant 44 jours, ont
obtenu la satisfaction de leurs 170 revendications, portant sur des domaines très variés. Le
collectif d'organisations syndicales, politiques et associatives nommé LKP, qui fut à l'origine de
cette grève générale, n'a accepté aucun compromis ni avec le patronat, ni avec le gouvernement.
Aujourd'hui, leur victoire nous donne un espoir immense, mais nous devons surtout analyser leurs
méthodes pour mener notre lutte à bien. En parallèle, le monde universitaire est en grève illimitée
depuis début février. Des entreprises privées et des administrations publiques connaissent aussi
des mouvements. La convergence des luttes devra se cristalliser dans la rue le 19 mars.
En conséquence, le CRC réitère son appel à la grève générale illimitée. Si les syndicats, qui
se réuniront le 20 mars au matin, ne s'entendent pas, la base des manifestants devra décider des
suites à donner immédiatement après cette nouvelle journée d'action inter-catégorielle. Les
Assemblées Générales qui se dérouleront dans plusieurs villes au soir du 19 mars, seront
l'occasion de prendre des décisions quant à la reconduction ou l'occupation de bâtiments
administratifs, économiques et scolaires. Le CRC souhaite également la constitution de collectifs
locaux pour structurer la lutte. Une présence massive de tous les citoyens en résistance y est
donc capitale. Pour gagner, nous devons impérativement intensifier la pression.
Les résistants seront de nouveau dans la rue jusqu'à la victoire.
Courriel : contact.crc@gmail.com
lecrc.canalblog.com / lecrc.forumactif.fr


Publié dans Mobilisation 19 mars

Commenter cet article