Communiqué de l'Union Syndicale Solidaires

Publié le par comité NPA Loire Nord


                                             19 mars : la colère s’amplifie !
La journée du 19 mars a été encore plus forte que celle du 29 janvier. Près de trois millions de
manifestants dans toute la France avec plus de 200 défilés. Ceux qui attendaient une décrue de la
mobilisation doivent déchanter. Le président de la république espérait, avec son « sommet social » et
les mesurettes qui en sont sorties, que la colère des salariés se dégonflerait. Le Medef, qui a dénoncé
les grèves et les manifestations, l’espérait aussi. Ils en sont pour leur frais !
Malgré cette mobilisation, le gouvernement fait la sourde oreille comme l’a fait le Premier
Ministre François Fillon au journal télévisé de 20 heures ce soir. Il faut le forcer à entendre la colère
qui monte et les urgences sociales qui s’expriment. L’enjeu aujourd’hui est de savoir qui paiera la
crise actuelle. Sera-t-elle payée par celles et ceux qui n’en sont absolument pas responsables, les
salariés, les chômeurs et les retraités ? Ou le sera-t-elle par ceux qui se sont enrichis ces dernières
décennies en exploitant toujours plus les salariés et qui sont les fautifs de la situation actuelle ? Le
gouvernement et le patronat ont déjà répondu, le premier en multipliant les cadeaux au second qui
licencie à tour de bras pour maintenir ses profits.
Dans cette situation, il faut s’appuyer sur la dynamique de cette journée pour amplifier encore
le rapport de forces et imposer au gouvernement et au patronat de vraies mesures en matière
d’emploi, de salaire, de minima sociaux, de services publics, de protection sociale, de réduction des
inégalités à travers une autre fiscalité.
Face aux urgences sociales et à la nécessité d’imposer des politiques alternatives, pour
l’Union syndicale Solidaires, la question de la construction d’un mouvement d’ensemble, d’un
mouvement de grève générale interprofessionnelle est posée.
D’ores et déjà, il est indispensable que l’intersyndicale propose un nouveau rendez-vous
interprofessionnel avant la fin du mois.
L’Union syndicale Solidaires appelle les salariés à développer les mobilisations partout dans
les entreprises et la fonction publique, et dans les départements, à construire les convergences et la
solidarité autour des entreprises en lutte.

Publié dans Suites du 19 mars

Commenter cet article